(...)L'ignorerais-tu ? Je suis une femme. La voûte céleste, pour nous, est très basse et rares sont celles qui possèdent des ailes, d'autant que nos ennuis, sur le plan physique, sont lourds ! En plus, ce qui est ennuyeux, c'est que nous avons un sens du sacrifice excessif. Cela ne correspond pas à du courage, ni à de la lâcheté, mais à force d'adopter cette attitude de sacrifiée sans recevoir d'aide, on finit par se soumettre volontairement à cet état. J'en suis consciente et ne peux cependant m'empêcher de penser : Au fond qui suis-je ? Que signifie le mot "humiliation" ? Le mot "malheur" ? Et celui de "mort" ? En fin de compte, je ne comprends pas si je suis une seule et même personne ou si je me dédouble ? Si c'est bien moi qui raisonne comme ceci ou cela ? C'est vrai, j'aspire à m'envoler mais j'ai aussi l'impression que...je vais tomber.

coucher_de_soleil.jpg
Illustration de Simone Amador