Guanzhou_Luxun_.jpgDepuis longtemps déjà, cet homme se démène au milieu d'êtres sourds et aveugles. Il lance des appels désespérés contre l'apathie, l'inertie, la soumission d'un peuple déchiqueté par des chacals ivres de sang et de pouvoir. Il dénonce, scandalise, désapprouve, choque une bonne partie de ses contemporains. Beaucoup l'abominent, le condamnent, le flétrissent, le critiquent. Bien peu le comprennent. En dépit de la maladie incurable qui corrode ses entrailles, il reste fidèle à ses convictions et clame sans relâche son indignation. Ces jeunes exilés, naïfs et talentueux, le touchent. Il se prépare à éplucher leurs manuscrits.